mercredi 8 avril 2020

Semaine Sainte - Mercredi 8 avril 2020

Réalité ordinaire                                              Matthieu 26, 14-25


Le récit évangélique a de quoi nous interroger. Le salut du monde passe par des événements d’une banalité déconcertante : un traître intéressé par l’argent que lui rapporte sa trahison. Peut-être pouvons-nous revisiter notre réalité, avec sa part d’absurdité à laquelle seul l’amour peut donner sens et fécondité? Une réalité que le Christ a pleinement assumée, lui qui « ayant la condition de Dieu, ne retint pas jalousement le rang qui l’égalait à Dieu » (Ph 2,6). 


Equipe Evangile@Peinture- Emmanuelle Billoteau - PrionsenEglise

mardi 7 avril 2020

Semaine Sainte - Mardi 7 avril 2020


Seuls, mais pas trop                    (Isaïe 49, 1-6 ; Jean 13, 21-33. 36-38)

Isaïe et Jean nous préparent à contempler la solitude du Christ aux derniers moments de sa vie, la trahison de Judas ne faisant que précéder la défection des disciples. Une solitude qui est aussi un espace de relation au Père, qui ne cesse de « protéger par l’ombre de sa main », « de cacher » son élu « dans son carquois » (c’est à-dire contre lui), malgré les apparences contraires. Ne craignons pas d’entrer dans cet espace avec lui, pour aborder les événements de la Passion et notre propre vie. 

Equipe Evangile@Peinture - Sœur Emmanuelle Billoteau – PrionsenEglise – Icône Notre-Dame du Bon Secours – Paray le Monial

lundi 6 avril 2020

Semaine Sainte - Lundi 6 avril 2020



« Le repas de Béthanie » Jean 12, 2

Ce repas à Béthanie, six jours avant la Pâque juive, baigne dans une atmosphère pascale déjà chrétienne. À la fois, il anticipe la mort de Jésus, dont le parfum répandu évoque l’ensevelissement, et il anticipe aussi, par la présence de Lazare, sa résurrection d’entre les morts. C’est la maîtresse de maison, Marthe, qui sert (le verbe employé est celui de la « diaconie »). Il annonce le dernier repas de Jésus et, déjà, préfigure ce « dîner » du Seigneur (« deipnon »), tel que Paul le nommera, et tel que le partageront, aussitôt après sa résurrection, ses premiers disciples. Un repas que le Seigneur ressuscité préside sous le mode de l’absence et par lequel ils continueront, à travers les siècles, à « proclamer [sa] mort, jusqu’à ce qu’il vienne » (1 Co 11, 26). 

Equipe Evangile@Peinture - Roselyne Dupont-Roc – PrionsenEglise – vitrail des studios de Meyer – Munich 1889


dimanche 5 avril 2020

Messe des Rameaux de la grotte de Lourdes


Vivez la messe des Rameaux et de la Passion, présidée par le père Jean-Marcel Rossini, chapelain du Sanctuaire, en direct de la Grotte de Lourdes, ce dimanche 5 avril 2020 à partir de 10H00.


avec PrionsenEglise 
Cliquez ici

Avec vous pour vivre la Semaine Sainte autrement

jeudi 2 avril 2020

Nouvelles , Semaine sainte et fête de Pâques


Bien chers tous,


 
En espérant que vous allez tous plutôt bien en ces temps si particuliers et inédits, je vous donne quelques nouvelles.

Je vais "normalement" bien.  Je m’adapte à la situation comme chacune et chacun d’entre vous.

Nous sommes à quelques jours de la Semaine Sainte.  En suivant les consignes qui demandent d’annuler tout rassemblement et d’empêcher la circulation du virus, nos églises sont fermées et le resteront jusqu’à nouvel ordre.

Décor du dimanche des Rameaux. Eglise de Serémange
Diverses propositions ont été faites pour les « rameaux », cette tradition qui pourrait aider des personnes face à l’incertitude du moment.

Pour ma part, je ne ferai pas de distribution, au risque de transmettre le virus par contact. Le temps venu, si cela fait sens, nous ferons une célébration des rameaux. Le sens de cette tradition est d’acclamer le Seigneur et non de se procurer une protection, même si celle-ci nous est assurée de la part de Dieu. Personne ne vous empêche de bénir vous-même les rameaux au cours de la messe télévisée par exemple.

Je vous invite à vivre la Semaine Sainte avec les offices proposés par le diocèse et que j’ai mis sur ce site internet : "Propositions de  célébrations de la Semaine Sainte et de Pâques". J’en ferai autant de mon côté.

Pour ce qui est des baptêmes, mariages et bien sûr obsèques, tout est remporté jusqu’à la fin du confinement et on trouvera les solutions à ce moment-là.

Quant aux communions, rien n’est remis en cause à ce jour, mais la tenue de ces cérémonies dépendra de la fin du confinement dans les écoles. Nous ne sommes pas maître du calendrier. Et peut-être n’auront-elles pas lieu. Nous verrons cela en temps opportun.

Le moment liturgique de la Semaine Sainte et le temps du combat contre le virus invitent à une conversion, autrement dit à réfléchir sur ce qu’il faudra changer dans nos comportements pour assurer un autre avenir. Que notre foi et notre espérance en Dieu nous soutiennent et nous éclairent.

Bonne Semaine Sainte et Fête de Pâques.

Gérard Schaeffer

Messe du matin du Pape François du 4 avril 2020



La messe du matin du Pape François à la Chapelle de la Maison Sainte-Marthe

samedi 28 mars 2020

5e dimanche de Carême - "Lazare, viens dehors:"



Communauté de paroisses Saint Jean XXIII de berceau du fer -décor de Marie-Madeleine et Didier 




Equipe Evangile@Peinture - Fabienne Gianolli


Prière Universelle - 5e Dimanche du Carême

Dieu créateur, nous te prions pour l’Eglise, pour celle et ceux qui marchent à la suite du Christ, qu’ils deviennent des messagers pour le respect de la Création de Dieu, elle, qui nous a été confié pour être transmise aux générations futures.



Seigneur, Toi qui a regardé le monde avec des yeux humains, aujourd’hui ton peuple se tourne vers Toi.

Dieu créateur, nous te prions pour celles et ceux qui portent des responsabilités dans les états, les entreprises…qu’ils prennent soin de ce monde que nous habitons avec les préoccupations de la nature, la justice envers les pauvres, l’engagement pour la société et la paix.

Seigneur, Toi qui entoures de ta tendresse tout ce qui existe, aujourd’hui ton peuple se tourne vers Toi

Dieu créateur, nous te prions pour les nombreux acteurs à travers le monde. Chaque jour, ils agissent pour permettre à de nombreux habitants de vivre dans la dignité, pour respecter les lieux de vies, pour l’accès à la santé, à l’éducation, pour la préservation des ressources, pour vivre de l’agriculture ou de la pêche en respectant l’environnement.

Seigneur, Toi qui guéris les vies pour que nous semions la beauté, aujourd’hui ton peuple se tourne vers Toi.

Dieu créateur, nous te prions pour notre communauté ; pour celles et ceux qui ont abandonné ce qui les encombre, ont modifié leurs habitudes, ont l’audace de changer leurs habitudes, ont l’audace de changer leurs attitudes pour préserver la création de Dieu.

Seigneur, Toi qui touches les cœurs, apprends-leurs à reconnaître qu’ils sont profondément unis à toutes les créatures, aujourd’hui ton peuple se tourne vers Toi.

Equipe PU@CCFD-Terre Solidaire – Chantal Bernard


Méditation



C’était en mars 2020
"Lazare, viens dehors !..."

Les rues étaient vides, les magasins fermés, les gens ne pouvaient plus sortir.

Mais le printemps ne savait pas et les fleurs ont commencé à fleurir, le soleil brillait, les oiseaux chantaient, les hirondelles allaient bientôt arriver, le ciel était bleu, le matin arrivait plus tôt.

Les jeunes devaient étudier en ligne et trouver des occupations à la maison, les gens ne pouvaient plus faire de shopping ni aller chez le coiffeur. Bientôt il n’y aurait plus de place dans les hôpitaux et les gens continuaient de tomber malades.

Mais le printemps ne savait pas, le temps d’aller au jardin arrivait, l’herbe verdissait.

Les gens ont été mis en confinement pour protéger les grands-parents, familles et enfants. Plus de réunion, ni repas, ni fête de famille. La peur est devenue réelle et les jours se ressemblaient.

Mais le printemps ne savait pas, les pommiers, cerisiers et autres ont fleuri, les feuilles ont poussé.

Les gens ont commencé à lire, jouer en famille, apprendre une langue, chantaient sur le balcon en invitant les voisins à faire de même, ils ont appris une nouvelle langue : être solidaires et se sont concentrés sur d’autres valeurs. Les gens ont réalisé l’importance de la santé, la souffrance de ce monde qui s’était arrêté, de l’économie qui a dégringolé…

Mais le printemps ne savait pas, les fleurs ont laissé leur place aux fruits, les oiseaux ont fait leur nid, les hirondelles étaient arrivées.

Puis le jour de la libération est arrivé, les gens l’ont appris. Le virus avait perdu, les gens sont descendus dans la rue, chantaient, pleuraient, embrassaient leurs voisins sans masque ni gants !

Et c’est là que l’été est arrivé parce que le printemps ne savait pas. Il a continué à être là, malgré tout, malgré le virus, la peur et la mort !

Parce que le printemps ne savait pas, il a appris aux gens le pouvoir de la vie !!!!!.......

En ce dimanche 29 mars, restez chez vous, protégez-vous et vous profiterez de la vie !!!

L’Evangile de ce cinquième dimanche de carême nous encourage à ouvrir nos multiples « tombeaux » et à accueillir le souffle de l’Esprit de vie qui se répand sans cesse.

Puisque l’Esprit de Dieu habite en nous, Viens parler à mon cœur, Seigneur, pour que la vie s’y dépose. Qu’il devienne le sanctuaire intime de ta présence vivante, plus forte que la mort : « ... Déliez-le, et laissez-le aller. »

Equipe Evangile@Peinture – Margot Béglier - Peinture Bernadette Lopez - Fribourg




Bénédiction Urbi et Orbi - "A la Ville et au Monde"