dimanche 14 juillet 2019

L'heure de la fraternité

Du 14 juillet 1789, devenu fête nationale française, Victor Hugo écrivit qu’en ce jour « on vit un chant d’amour sortir d’un cri de colère ». En écrivant pour ce dimanche 14 juillet 2019, j’ai à l’esprit la transformation du cri en chant, la mue de la colère en amour, célébrée par le poète. 

Le mouvement qui fait passer de l’indignation à la fraternité est une tâche éthique pour l’humanité. Cette tâche a souvent été mise en discours, notamment en 1948, dans la Déclaration universelle des droits de l’homme, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale et de la découverte de ce que l’homme peut infliger à un autre homme, vulnérable et nié dans son humanité. Ce mouvement est toujours à mettre en actes parce que, en matière d’humanité, on ne peut pas se payer de mots et détourner le regard.

Ce dimanche nous écoutons l’histoire d’un Samaritain. On ne sait s’il a ressenti de la colère mais il nous est dit qu’il fut sensible, atteint aux entrailles, indigné intérieurement et saisi de compassion. Les textes du jour nous invitent à considérer et à relier proximité de la Loi et proximité d’autrui. 

Brocante au profits des plus démunis
Le Samaritain peut mettre en pratique la Loi parce qu’elle réside au creux de ses entrailles, qu’elle n’a pas d’autre nom que l’amour, et qu’elle le rend vulnérable à toute souffrance. Lui, l’étranger, l’hérétique, a vu ce que le prêtre et le lévite n’ont pu voir.

À celui qui récite la Loi et demeure en quête de vie, Jésus raconte l’histoire de celui qui la met en pratique. Il nous montre ainsi que la Loi est Parole intérieure, Parole qui vivifie, Parole efficace qui met en mouvement, Parole proche qui révèle que la catégorie « non prochain » n’existe pas.

Merci Seigneur, toi qui te fais sans cesse notre prochain, de nous apprendre à écouter, à servir et à aimer celui qui souffre, sans choisir, sans nous soucier de son rang social, de sa couleur de peau, de son passé, de son mérite, mais seulement de la dignité qu’il a à tes yeux

Equipe Evangile@Peinture -M-D Trébuchet – PrionsenEglise- Peinture Bernadette Lopez-Fribourg

vendredi 12 juillet 2019

Annonces du 14 au 21 juillet 2019



Dimanche 14 juillet
  9h15 Messe à Neufchef – Jean-Baptiste CHINI (anniversaire, 4 ans) –
10h30 Messe à Hayange
11h30 Baptêmes à Hayange – Sandro JANICZEK  CATANIA – Raphaël RAUFASTE –

Jeudi 18 juillet 
9h00  Messe à Hayange suivie d’un temps d’adoration –  
10h00-11h30   Permanence à l’accueil Saint Martin à Hayange
14h00-16h00   Permanence au Presbytère de Marspich

Vendredi 19 juillet
17h00   Prière du Chapelet à Hayange Saint Martin

Samedi 20 juillet  
9h00-11h00   Permanence à Serémange
18h00 Messe à Saint Nicolas en Forêt

Dimanche 21 juillet
  9h15 Messe à Marspich – Antoinette FOTI (un an) – Théodore FOTI (7 mois) et les défunts de la Famille –
10h30 Messe à Hayange – François SODDU (un mois) – Joseph CARLINO (5 mois), Domenica et Francesco NUCERA, Carmela et Melchior CARLINO – Calogero AQUE, son épouse et son fils, Famille FRATTER, Famille FONTAINE –
11h30 Baptêmes à Hayange – Adriano FERENCZ – Pauline PINGENAT –

Prière Universelle Dimanche 14 juillet 2019



Prière Universelle
15ème Dimanche du Temps Ordinaire  
14 juillet 2019


L'Église est une famille constituée, non par les liens du sang, mais par les liens de la foi.
Notre « vie de famille » se traduit par nos rassemblements du dimanche, nos temps de prière en commun, nos efforts d'accueil et de partage.
Pour qu'en nous voyant vivre, on puisse dire « Voyez comme ils s'aiment »,
Seigneur, nous te prions

La vie est parfois un fardeau lourd à porter :
La souffrance du malade, le découragement du handicapé, la suspicion de l'étranger, la solitude de l'exclu...
Pour que nous puissions te reconnaître dans nos frères souffrants,
Seigneur, nous te prions

Aujourd’hui, 14 juillet, c’est la fête nationale de la France.
Pour que notre pays sache se dépasser lui-même afin d’aller de l’avant dans l’échange entre les diverses cultures du monde qui existent sur son sol en sachant réinventer la fraternité pour aujourd'hui,
Seigneur, nous te prions

Nous sommes créés à l'image de Dieu-­Trinité :
Hommes – femmes, parents – enfants, concitoyens – étrangers...
Pour que le Saint-­Esprit nous ouvre les yeux et nous fasse reconnaître le Christ en « l'autre »,
Seigneur, nous te prions


dimanche 7 juillet 2019

Feuille de route pastorale

Voici que Jésus constitue son équipe pastorale. Il envoie ses disciples vivre la mission et leur donne une feuille de route. Puis en bon pasteur, il va les écouter raconter ce qu’ils ont vécu pour leur faire faire un pas de plus. Revenons au stage pastoral et aux indications données par Jésus. 

D’abord, ils sont envoyés par lui. L’envoi signifie beaucoup. Ils ne pourraient vivre cela sans l’autorité qui les institue et les légitime. Ils ne sont pas là de leur propre chef. Ils sont deux. Là non plus, rien à voir avec un pouvoir sans partage. C’est une mission communautaire. L’être ensemble est en soi signifiant. Il dit quelque chose de ce qui est annoncé. Et ce qui est annoncé c’est une venue. Jésus vient. 

Ses messagers sont là pour annoncer sa proximité. Celui qui vient a chargé ses disciples de son pouvoir de vie pour qu’il fasse son œuvre au-devant de lui. Œuvre de paix et de guérison, annonciatrice de la proximité du Royaume en la personne de Jésus. Car c’est bien lui qui au travers de ses disciples est accueilli ou ne l’est pas, et avec lui, le Royaume. L’enjeu de la mission est bien là. Pour la mener à bien, Jésus centre les siens sur l’essentiel à vivre : la parole à apporter. Pas d’autre souci ne doit les préoccuper. Pas même celui d’être accueilli ou pas. Car la parole à délivrer reste la même : « le règne de Dieu s’est approché ». Voilà l’événement signifié par la mission. C’est un mouvement d’approche. Les disciples rendent proches le Royaume par la parole dont ils sont porteurs. Le reste est laissé à la liberté de ceux qu’ils rencontrent. 

Rencontre Inter EAP à Fontoy
Après les avoir envoyés sur les routes, Jésus relit avec eux leur expérience. Les disciples restituent avec éblouissement les effets de ce pouvoir confié et sa puissance. Jésus s’en réjouit avec eux mais réoriente immédiatement le motif de leur joie. C’est le fait d’être des sauvés et non d’être des puissants qui devrait les réjouir. Voilà qui nous donne à réfléchir. Ce n’est pas ce que nous faisons qui doit être notre joie, mais d’être en communauté de vie avec celui qui nous donne de faire ce que nous faisons. 

Jésus ne cesse de nous initier à ce grand mystère de la communion dont il vit avec le Père. Il continue de le faire en nous envoyant chargés de son corps et de son sang, approcher le monde pour lui dire en vrai qu’il est aimé. Allons donc porter sa paix et sa miséricorde, et ouvrons les portes de l’espérance pour que le règne de l’amour vienne. Alors, prêts pour la mission ?

Equipe Evangile@Peinture - M-D Minassian – Peinture Bernadette Lopez

vendredi 5 juillet 2019

Annonces du samedi 6 juillet au dimanche 14 juillet 2019



Samedi 6 juillet  
9h00-11h00   Permanence à Serémange
16h30  Mariage – Gaël ERNEST et Maureen PACALET – à Ranguevaux
18h00 Messe à Serémange – Nicodemo MACRI – Giuseppe CAMARDA – Jean-Jacques RENAUD – Familles FELLER-HOFFMANN – Raimondo MOCCI (9 mois) –

Dimanche 7 juillet
  9h15 Messe au Konacker  
10h30 Messe à Hayange – Maxime EDOIN (un mois) – Dilva MARIANI (anniversaire, un an) et son époux, Antonio –
11h30 Baptêmes à Hayange – Lise GRELIER – Ryan HADJI –

Jeudi 11 juillet 
9h00  Messe à Hayange suivie d’un temps d’adoration – Francesca MAZZA – Salvatore ASSENATO –  
10h00-11h30   Permanence à l’accueil Saint Martin à Hayange
14h00-16h00   Permanence au Presbytère de Marspich

Vendredi 12 juillet
17h00   Prière du Chapelet à Hayange Saint Martin

Samedi 13 juillet  
9h00-11h00   Permanence à Serémange

Dimanche 14 juillet
  9h15 Messe à Neufchef – Jean-Baptiste CHINI (anniversaire, 4 ans) –
10h30 Messe à Hayange
11h30 Baptêmes à Hayange – Sandro JANICZEK  CATANIA – Raphaël RAUFASTE –