samedi 9 août 2014

L'oratoire Notre Dame des Neiges


A l’origine de ce pèlerinage se trouve un petit monastère de religieuse de religieuses Prémontrées situé dans la vallée de Hamevillers, depuis le XXIIe siècle. La chapelle était dédiée à  Saint Blaise et desservie par les moines de Justemont. Ce saint était invoqué pour guérir les maux de gorge. 


Dés 1500, les chroniqueurs nous parlent d’un pèlerinage très fréquenté en l’honneur de Saint Blaise, patron de la chapelle et un autre en l’honneur de la Vierge  à l’enfant, le jour de la purification.


Vers 1650, le hameau et le monastère tombent en ruine, et disparaissent vers 1750. Il ne reste qu’une habitation du monastère occupé par un agriculteur de Neufchef. En 1862, le dernier propriétaire de la ferme, Mr François Saint-Antoine céda sa propriété à la Maison de Wendel pour une exploitation minière sur les lieux, il se réserva une parcelle de 2 ares, sur laquelle il fit ériger un oratoire pour accueillir la Vierge à l’enfant, sculptée à partir d’un bloc de pierre calcaire de la région. La statue restera longtemps oubliée, à l’outrage du temps, sous un buisson.

Du côté gauche de la chapelle actuelle, au bord d la forêt, se trouvait le lavoir du hameau alimentée par une source dite « de la couleuvre ». Une seconde source  jaillissait du côté droit à proximité de la chapelle. Les mères de famille venaient mouiller le linge et laver les enfants pour les guérir de la gourme appelée vulgairement «  la neige ». Il s’agissait d’une maladie, dont les nourrissons étaient souvent affectés à l’époque et qui se manifestait par de sortes de douloureux aphtes blancs qui tapissaient leur bouche. Avant de tremper ce bout de linge  dans ladite source, elles s’adressaient en toute confiance à la Vierge. Les guérissons étendirent la réputation miraculeuse de ce lieu qui attirèrent des pèlerins venue de toute la région et la statue fut vénérée sous le nom de NOTRE-DAME DES NEIGES.

La source en question a disparu voilà plus d’un siècle, vraisemblablement absorbée par les mines.

Vers 1900 on voulu remonter la statue à Neufchef pour la placer dans l’église Saint Denis. Mais arrivés au pied de la colline, les chevaux refusèrent obstinément de poursuivre leur chemin. On se résolue à la laisser à cet emplacement.

Le dernier pèlerinage eut lieu en 1957 et tomba en désuétude. En 2008, le Conseil de Fabrique de Neufchef décida la relance du pèlerinage.  

Les accès furent modernisés par la communauté d’agglomération du Val de Fensch depuis le musée de la Mine et depuis Neufchef par un chemin cyclable goudronné.

Depuis, l’Eucharistie est célébré par l’archiprêtre en plein air, devant l’oratoire le premier dimanche du mois d’août rassemblant de nombreux pèlerins et fidèles venant de toute la communauté des paroisses du Berceau du Fer.

Extrait de l’historique rédigé par le Conseil de Fabrique de Neufchef

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire