dimanche 30 juillet 2017

Dans les filets du Royaume


Jésus multiplie les images pour expliquer ce qu'est le Royaume, et pourtant, il reste toujours aussi mystérieux. C'est peut-être parce que le Royaume n'est pas une réalité matérielle, mais une expérience. Jésus nous dit que c'est d'abord une découverte bouleversante. Et quand elle survient, plus rien d'autre n'a d'importance. A tel point qu'une crainte surgit rapidement qu'on nous la ravisse. Mais la crainte n'est pas l'expression du Royaume. L'indice réel du Royaume, c'est la joie. Celle qui remplit le cœur parce qu'il y a reconnu ce dont il est fait.
Ensuite, le Royaume peut être une découverte fortuite ou le fruit d'une recherche assidue. Peu importe. Quand on l'a trouvé, rien ne compte davantage. Il prend toute la place. Plus rien d'autre ne peut surpasser cette rencontre
Le Royaume c'est aussi l'expérience d'être trouvé, ramassé, trié, éprouvé dans sa bonté. C'est l'expérience d'une correspondance profonde, la rencontre d'un désir connu ou inconnu avec une réalité qui dépasse toute matérialité, qui embrasse et bouleverse celui qui la rencontre. C'est d'amour dont il s'agit.
Remontons donc le fil de notre joie. Nous trouverons les traces du Royaume semé en nous pour ne plus le lâcher. Alors notre vie s'alimentera à cette source souterraine qui ne nous fera jamais défaut. Le Royaume est là, à portée de joie. Jésus nous l'a partagé, corps et sang, et s'offre à nous constamment, parole et pain pour la route.
Laissons-nous rejoindre sur notre route tels les pèlerins d'Emmaüs pour retrouver dans notre vie ce trésor de la foi et la joie du Royaume: "Notre cœur n'était-il pas tout brûlant?"
Equipe Evangile@Peinture – Peinture Bernadette Lopez- Fribourg

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire