dimanche 5 novembre 2017

Maturité Spirituelle


Voilà une nouvelle parole sans détour de Jésus ! Cette fois-ci le Christ établit une distinction entre enseignement et témoignage. L'idéal c'est évidemment que celui qui enseigne devienne témoin de ce qu'il enseigne en le vivant. Là, Jésus est très clair en manifestant la bonté de l'enseignement qui vient de Moïse. En revanche, il se distancie du comportement de ces enseignants comme les pharisiens de son époque qui sont à l'inverse de ce qu'ils prêchent.

Les reproches aux pharisiens sont adressés aux chrétiens, à l’église de Matthieu au moment de l’écriture de l’évangile et à chacun de nous. Certes sont ici en première ligne les prêtres, et les divers ministères dans notre église, mais heureusement  bien des tâches sont partagées, des responsabilités confiées, des services accomplis. Exercer une responsabilité, vivre un service, détenir une autorité, cela génère inévitablement des structures, une organisation… Tout cela est nécessaire dans un groupe humain, mais cela peut toujours dévier en prise de pouvoir, en appropriation d’une tâche…

Dans ce contexte, la parole de Jésus vient nous dire en réalité deux choses importantes
    - La première, c'est le deuil qu'il nous invite à faire de la coïncidence entre la parole et les actes de ceux qui sont censés être des maîtres pour nous. C'est d'ailleurs le signe d'une maturité spirituelle que de savoir recueillir en toute personne la part de vérité qu'elle porte en elle et d'en faire profit pour soi, indépendamment de sa capacité à vivre ce qu'elle professe.
- Le deuxième enseignement renvoie à la qualité de notre propre témoignage.
Ce qui est bien à rechercher, c'est la cohérence et la
témoignage 60 ans de mariage - Micheline et Guy
coïncidence entre ce que nous disons et ce que nous faisons. Au fond, Jésus abaisse notre seuil de tolérance envers autrui pour augmenter notre désir de correspondre à ce que la parole nous convoque à devenir.

La parole qui nous saisit ouvre un chemin en nous. Cela prend parfois du temps pour qu'elle nous transforme à mesure que nous la professons. Mais ne renonçons pas à la professer, ne renonçons pas à sa vérité sous prétexte qu'elle n'est pas encore vécue par ceux qui en ont la responsabilité première. 
Vivons donc l'aventure de la parole en nous et laissons-la nous ajuster peu à peu à elle pour ne pas risquer de détourner les autres de la vérité qui nous a été confiée et que nous professons ensemble. Encourageons-nous donc sur le chemin, et recevons ensemble, l'exigence de la Parole, qui est à l'œuvre en nous.

Equipe Evangile@Peinture – Peinture Bernadette Lopez - Fribourg


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire