mardi 5 juin 2018

Florange :réunion des bénévoles du SEM


Les bénévoles du SEM (Service Evangélique des Malades) et les sympathisants de l’archiprêtré de la Fensch /Pays Haut se sont rencontrés samedi 2 juin dans la salle paroissiale de Florange pour partager ce que qu’ils vivent comme visiteurs de malades.

Dans son mot d’accueil, Bernadette Schweitzer a donné l’objectif de cette rencontre : découvrir le SEM comme une présence d’Eglise au service du frère malade dans les hôpitaux, les maisons de retraite, les EPHAD, et au domicile : la pastorale de la santé œuvre auprès des malades, des résidents mais aussi  des familles et du personnel soignant.

Après un temps de prière préparé par Arlette et Jacqueline, Lila Ricardo a présenté les 10 critères pour être visiteurs bénévoles en SEM :
Deux carrefours ont permis à chacune et chacun d’échanger sur son vécu et de partager son expérience. La mise en commun, après une pause-café, a permis l’évaluation de ses 10 critères pour être visiteur bénévole en SEM :
1 -       se faire connaître au nom de l’Eglise
2 -       oui je suis engagé au nom de mon baptême, c’est la foi qui motive mon engagement, c’est un élan intérieur
3 -       la formation est indispensable et on a besoin de l’aide de l’Esprit Saint
4 -       le partage en équipe est important, c’est important pour échanger sur son vécu
5 -       Il ou elle doit être présent pour les soignants, pas toujours réceptifs, devoir de réserve
6 -       Il ou elle doit être présent pour la famille, comment trouver « sa juste place »
7 -       la mission doit être mandatée, pas une mission à vie, faire le point régulièrement
8 -       le lien entre  la visite du frère et la prière personnelle, c’est le ciment de l’engagement.
9 -       prendre le temps de la rencontre dans la chambre du résident, l’art d’écouter, tout dépend de l’accueil du malade
10 -     savoir passer le relais, ses difficultés
     -     l’appel par le témoignage, sa façon d’accomplir  sa mission devrait donner envie

Basil DIKE, prêtre pour la Pastorale de la santé a rappelé que le SEM est un service d’Eglise, une mission portée par l’équipe d’archiprêtré : « il me faut apprendre à m’approcher de l’autre, différent de moi par son histoire, sa culture, son mode relationnel… et peut-être sa foi religieuse. Ma visite portera du fruit dans la mesure où je serai disponible, discret et à l’écoute. C’est sur la base d’une rencontre humaine que se fera le terreau d’une demande plus religieuse, voire sacramentelle». (extrait Luc Champagne)


En distribuant aux bénévoles présents, la charte des droits des personnes âgées, Bernadette a rappelé que ce fond religieux doit être notre bagage quotidien : «  toute personne âgée dépendante doit pouvoir participer aux activités religieuses ou philosophiques de son choix ».

Merci, Seigneur, pour cette rencontre achevée par la prière du « Notre Père », rencontre qui sera étendue à la rentrée de septembre à tout l’archiprêtré.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire